EN | ES | FR | 日本語 | Py
Carbon offsetting (compensation carbone)
 
The Original Condom Company prend garde à notre planète. Nous avons calculé nos émissions de gaz à effet de serre tout au long de la production, et nous organisons la compensation carbone en partenariat avec des agences spécialisées dans ce nouveau et important domaine.
 
Emissions de carbone pour 1 million de préservatif
 
Qu’entendons-nous par "compensation carbone" (carbon offsetting) ?

Concrètement, la compensation consiste à mesurer les émissions de gaz à effet de serre générées par une activité (transport, chauffage, usinage, etc.).
Après une première étape, qui consiste à réduire ces diffusions, vient le moment de financer un projet de réduction des émissions de gaz ou de séquestration du carbone : énergie renouvelable, efficacité énergétique ou de reboisement.
Cela permettra de réduire, dans un autre lieu, un même volume de gaz à effet de serre. Le principe étant qu’une quantité donnée de CO² mise dans un endroit peut être "compensée" par la réduction ou la séquestration d’une quantité équivalente de CO² en un autre lieu.
Ce principe de "neutralité géographique" est au coeur des mécanismes mis en place par le
Protocole de Kyoto.
Il est important de souligner que la compensation volontaire doit s’inscrire dans une logique de neutralité carbone : elle doit toujours accompagner ou suivre la mise en œuvre de solutions énergétiques alternatives ou d’efforts de réduction des émissions.
 
Plus de forêts...
 
Nombreuses sont les méthodes d’obtentions d’un "crédit carbone".
The Original Condom est  particulièrement sensible à l’une d’entre elle : Planter davantage d'arbres.
Les forêts et les plantes respirent le dioxyde de carbone, et en reboisant de nouvelles surfaces, on réduit les gaz à effet de serre.  
Le stockage de carbone dans les forêts fait partie d'un cycle naturel, dans lequel le dioxyde de carbone est absorbé par les plantes et à plus forte raison par les forêts.